Benrus Watch, l'histoire d'une légende

Des pionniers au 21° siècle …

Benrus Watch Co depuis 1921

Au 16ème siècle, seules les montres de poches existent et c’est au début des années 1900, que l’industrie horlogère innove et crée les « wristwatch », les montres-poignets.

L’influence est telle que le déclin dans les manufactures produisant les montres de poches est colossal.

Entre 1919 et 1921, le monde de l’horlogerie entre en récession: la production de montres chute fortement.

En 1921, Oscar Lazrus, né à Iasi en Roumanie fait son entrée sur le marché de l’horlogerie. Avec ses 2 frères, Benjamin et Ralph, ils décident de créer la marque BENRUS, enregistrée en 1922 aux États-Unis. Les frères Lazrus vont donc profiter de cette aubaine pour concevoir leur propre marque à prix démocratique.

En 1923, ils s'installent à La Chaux-de-Fonds, en Suisse, pour produire leurs mouvements. Le 14 mai 1923, l’Office suisse de la propriété intellectuelle décerne aux frères Lazrus la protection juridique du nom Benrus. La marque est ainsi officialisée et les productions Benrus protégées. Le montage de la montre, lui, se fait à New-York.

L’appellation « Benrus » trouve sa signification dans l’association du prénom et du nom de Benjamin : BENjamin LazRUS.

Dans les années 1930, Benjamin Lazrus souhaite redynamiser l’horlogerie Suisse et c’est ainsi que durant une dizaine d’années, Benrus va proposer une gamme de produits plus accessibles avec ses montres-bracelets à des prix et des qualités intermédiaires. Benrus suit également l’évolution de la mode en créant des modèles adaptés aux goûts de l’époque.

L’apparition de la montre nommée « SkyChief » en 1940 est considérée comme la référence du savoir-faire de Benrus. La collaboration de la marque avec les célèbres compagnies d’aviation comme NWA, TWA, Delta Airlines et KLM fera de la SkyChief la montre officielle de ces compagnies.

Après la Seconde Guerre mondiale, la marque connaît une croissance considérable et en profite pour se positionner sur le marché du haut de gamme. Si les prix de Benrus sont plus élevés que ceux proposés par les deux grands concurrents américains (Hamilton et Bulova), ils misent sur la qualité et atteignent ainsi la troisième place du marché américain.

Les années 60 voient arriver la guerre du Vietnam, qui sera la consécration militaire de la marque. De fait, Benrus va créer des montres pour l’armée Américaine et plus spécialement pour les Navy Seals.

10 ans plus tard la majorité du secteur va traverser une mauvaise période et beaucoup sont contraints de stopper ou de démocratiser leurs productions. A la fin des années 70, Benrus ne supportera pas financièrement la pression des mouvements à quartz. La marque sera revendue par la famille Lazrus, et la compagnie, démantelée, déposera le bilan en 1977.

Aujourd’hui la marque est exploitée par la nouvelle société BENRUS Watch Co S.A. récemment constituée au Grand-Duché de Luxembourg. (2012)